logo PORTAIL.WALLONIE.MUSEUM visiter voir apprendre informer

Musée de la Meunerie et de la Boulangerie

HARZE-AYWAILLECarte wallonie

 

Description

Informations pratiques

Expos - Activités - Musées @nimés

Galerie photos

Service

Dans la région ...

 

Musée de la Meunerie et de la Boulangerie

Rue de Bastogne, 1

4920 HARZE-AYWAILLE

086/21.20.33

www.palogne.be

info@palogne.be

Techniques   Alimentation   Ethnologie

 

Description

M70995.JPGM70996.JPG

Collections

Dans le cadre exceptionnel des anciennes dépendances du Château de Harzé, une grange abrite le Musée de la Meunerie et de la Boulangerie. Celui-ci vous invite à suivre toute l'aventure du pain, depuis le petit grain de blé semé dans les champs jusqu'au produit fini à la boulangerie.

Le clou du musée reste sans conteste la reconstitution d'un authentique moulin à eau, dont toutes les pièces du mécanisme peuvent tourner sous vos yeux: depuis la roue à aube (actionnée sur commande grâce à un réservoir) jusqu'à la meule broyeuse (1.500 kg). Engrenages et pignons accélèrent l'impulsion initiale, passant de 8 à 120 tours/minute. Une fort belle leçon de physique !

En outre, les dimanches et jours fériés de juillet et d'août, démonstrations de fabrication de produits de boulangerie par des boulangers professionnels !
Pour les groupes d'enfants à partir de 5 ans, jeu pédagogique et possibilité de fabriquer son pain (ou son spéculoos pour les - de 8 ans) - uniquement sur réservation.

Bâtiment

A l'origine simple maison forte, le château de Harzé acquiert sa physionomie moderne au 17ème siècle. Au milieu d'une longue bâtisse annexe, transformée en centre de séminaires, s'ouvre le porche monumental surmonté des armoiries des de Suys-de Lynden (1647) donnant accès à une large esplanade.

Nous voici devant la sobre et imposante façade derrière, dont se dégage à demi la grosse tour carrée, surmontée d'un clocheton. Les fenêtres à meneaux simples et doubles rythment harmonieusement l'ensemble, animé d'un balcon et d'un perron monumental. Une porte au pied de la tour entraîne vers les anciennes cuisines, voûtées de briques rouges, aménagées en restaurant.

Franchissons maintenant le pont en pierre qui commande l'entrée principale ; au fronton du porche, les armoiries baroques des de Rahier-de Berlaymont ; au-delà, la vaste cour d'honneur, avec sa vasque centrale.

Sur la façade principale, la belle galerie d'Ernest de Suys déploie ses arcades de plein cintre et ses colonnes toscanes. A l'opposé, une balustrade clôt l'espace, garde-fou surplombant le Wayai.