logo PORTAIL.WALLONIE.MUSEUM visiter voir apprendre informer

Trésor de la cathédrale de Liège

LIEGECarte wallonie

 

Description

Informations pratiques

Avantages

Galerie photos

Service

Dans la région ...

 

Trésor de la Cathédrale de Liège

Rue Bonne-Fortune, 6

4000 LIEGE

04 232 61 32

www.tresordeliege.be

info@tresordeliege.be

Art religieux   Art   Histoire

 

Description

12043323.JPG12043325.JPG

Collections

Le Trésor a une âme, reflet d'une culture, d'un art et d'une histoire d'un pays, la principauté épiscopale de Liège. Ce vaste territoire, arc-bouté sur la Meuse, a pour chef un évêque, délégué de l'empereur germanique, aux confins d'autres mondes.

La nouvelle présentation scénographique du Trésor rassemble des ?uvres d'art exceptionnelles avec les explications nécessaires au visiteur comme clés du savoir.

Profitez de l'émotion d'une visite, découvrez le spectacle des salles d'exposition, si bien intégrées à l'architecture du monument, leur esthétique, leur didactisme, la qualité scientifique des commentaires, et même tout simplement appréciez le plaisir d'un certain dépaysement.

La visite-conférence aura le mérite de vous plonger davantage encore dans l'ambiance, et, après une bonne heure, vous sortirez de la cathédrale, patrimoine majeur de Wallonie, en gardant, outre un souvenir inoubliable, un acquis indispensable pour comprendre Liège. Au Moyen Âge et même sous l'Ancien Régime, le Trésor est la conscience historique du pays de Liège.

Les collections comptent quelques chefs-d'œuvre incomparables :

Le buste-reliqauire de saint Lambert, réalisé à Aix-la-Chapelle par l'orfèvre Hans von Reutlingen, avant 1512. Le buste abrite l'insigne relique du crâne du saint. Il s'agit du plus grand buste-reliquaire d'Europe de l'époque gothique tardive).

Le reliquaire de Charles le Téméraire, commandé par le duc de Bourgogne en 1467, a été réalisé par Gérard Loyet, orfèvre à Lille, pour la cathédrale Notre-Dame-et-Saint-Lambert de Liège.

La chasuble de David de Bourgogne.

L'ivoire des Trois Résurrections.

Mais aussi des verres du XVIe au XVIIIe siècles, sculptures, dinanderies, ornements liturgiques...


La salle du Doyen est consacrée à l'évêque et au chapitre cathédral au XIXe siècle. Un grand nombre de bijoux, calices et orfèvreries y sont exposés.

La salle du Chantre est consacrée à la peinture à l'Epoque Moderne, et le peintre liégeois Bertholet Flemal y est particulièrement mis à l'honneur.

Dans la salle de l'Archidiacre, une vaste vitrine présente des calices, ciboires, ostensoir du XVIIe siècle provenant de l'église Saint-Jacques de Liège. D'autres ?œuvres provenant de plusieurs églises du diocèse sont mises en valeur, notamment des chandeliers, des statues en argent...

Bâtiment

Cette ancienne collégiale, élevée au rang de cathédrale après le Concordat de 1801, fut fondée au Xe siècle, reconstruite du XIIIe au XVe siècle et restaurée au milieu du XIXe siècle. Simplicité et harmonie se dégagent de la nef et du chœur ainsi que des cloîtres des XVe et XVIe siècles. De nombreuses œuvres sont dignes d'intérêt : vitraux du XVIe siècle et contemporains, Christ gisant baroque en marbre blanc de Del Cour, exceptionnel mobilier du XIXe siècle.