logo PORTAIL.WALLONIE.MUSEUM visiter voir apprendre informer

Moulin Faber

HOTTONCarte wallonie

 

Description

Informations pratiques

Avantages

Galerie photos

Dans la région ...

 

Musée

Rue Haute, 4

6990 HOTTON

084.46.61.22

www.hotton.be

info@si-hotton.be

Sciences   Techniques   

 

Description

11061186.JPG11061188.JPG

Collections

Le moulin possède deux roues :l'une en fer et l'autre en bois. Celles-ci ont un diamètre de 4m et des palettes planes. Elles sont alimentées par en-dessous, c'est-à-dire que l'axe de la roue se trouve théoriquement au-dessus du niveau atteint par l'eau dans le « canal d'amenée ». Pour actionner les roues, le meunier ouvre les vannes de ce canal.
L'intérieur du moulin comprend quatre niveaux : la machinerie, les tournants (paires de meules), la bluterie et le grenier. La roue en fer à l'extérieur actionne deux tournants grâce à un axe de transmission, tandis que celle en bois met en mouvement le tournant servant à moudre les céréales panifiables, un monte-sacs, le blutoir et l'élévateur de farine.

Le fonctionnement :
La machinerie : sur l'axe de la roue est fixé le rouet (grande roue), sur lequel viennent s'engrener les fuseaux de la lanterne. Celle-ci transforme le mouvement vertical de rotation en mouvement horizontal de rotation.
Elle va permettre de faire tourner la meule supérieure. La meule inférieure reste immobile : elle est dite dormante ou gisante. La meule supérieure tourne : elle dite tournante ou courante. Cette meule tourne grâce à l'anille, pièce en fer scellée dans la pierre. Cette pièce vient s'emboîter dans le petit fer de meule sortant de la meule inférieure et relié à la lanterne.

Le grain est stocké au grenier. Là, il est déversé dans des trémies à même le sol. Celles-ci communiquent avec celles posées sur les archures (coffres en bois entourant les meules). Les grains sont broyés entre les deux meules. La force centrifuge entraîne la boulange vers l'extérieur. Elle est alors chassée vers un trou et tombe sur une vis sans fin qui l'amène vers différentes sorties auxquelles le meunier accroche les sacs. Lorsque la trémie se vide, un système ingénieux actionne une cloche et prévient ainsi le meunier.
Le blutoir (long tambour hexagonal tournant autour d'un axe horizontal et dont les parois sont formées de soies naturelles) tamise la farine. Les différentes textures de la soie permettent de trier les différentes qualités de farine.

Bâtiment

Le moulin de Hotton a été construit en bordure d'un bief, second bras de l'Ourthe qui a découpé une île (l'île de l'Oneux) au cœur même de la localité. Ce moulin à eau et à farine date de 1729, millésime inscrit sur la clé de la porte d'entrée. C'est un bâtiment de forme rectangulaire en moellons de calcaire sous haute bâtière d'ardoises à coyaux. Il a été classé par la Commission Royale des Monuments et Sites en 1948. Son nom lui vient du dernier propriétaire, monsieur Lucien Faber. Il est, depuis 1989, propriété de l'Administration Communale.